dimanche 5 juin 2016

Sublimation du lecteur apophène dans Le Voyage Intérieur du Lecteur Chapitre 24

Le 24e chapitre de l'essai Le Voyage Intérieur du Lecteur est en ligne ici, consultable gratuitement avec la possibilité de laisser vos commentaires, critiques et suggestions.
 
Extrait : " Lorsque, à bout de souffle, nous parvenons à l'orée du bois brûlant, nous ne sommes plus nous. Nous sommes transfigurés. Sublimés. Le feu nous a sauté. Il est face à nous maintenant, dans les villages et dans les villes. [...] Nous en portons à jamais la brûlure sur notre visage. Les autres nous reconnaissent comme tels, comme des lecteurs de fictions. Nous sommes Ulysse. Nous sommes don Quichotte. Nous sommes Jean Valjean. Oui, nous nous racontons des histoires ! Mais au-delà des simples histoires écrites. Nous avons connu le feu. Nous avons été au feu. Nous sommes montés au feu. Nous en avons été brûlés. Nous avons brûlé nos ailes aux sources de la fiction. Le feu, répétons-le, nous est passé dessus. Nous sommes passés par le feu, par la cuisson du livre, de ce qui à force de se consumer fera livre, à manger, à dévorer, à déchirer à pleines dents. Nous portons la couleur de ce feu. Sa chaleur. Sa vie. Nous sommes passés par cette porte, que nous évoquions il y a quelques chapitres. Cette porte à un seul côté. C'est cela la sublimation : passer le seuil de cette porte à un seul côté. Et nous sommes le Petit Chaperon Rouge, nécessairement. Et nous nous appelons alors Alice...".
  
Aujourd'hui notre chance est peut-être ainsi de pouvoir vivre le temps dont nous disposons dans un monde qui a une tendance profonde à flouter la frontière entre le réel et les imaginaires, et dans ce sens participer à l'écriture du Voyage intérieur du lecteur, commenter, débattre, critiquer librement sur : https://www.wattpad.com/story/57362702-le-voyage-int%C3%A9rieur-du-lecteur/parts est un véritable acte d'engagement pour la capacitation (empowerment) des lecteurs :-) N'ayez pas peur !