vendredi 23 avril 2010

Des vertus de l’historisation en prospective

Il est question dans les commentaires à mon précédent billet “Se représenter la reconfiguration de la chaine du livre” de ma démarche « dans la perspective de l’histoire », aussi je tiens à bien préciser ce point…
J’essaie, en toute modestie, de ne pas m’en tenir à la seule actualité et à l’observation des changements en cours que nous pouvons tous observer. J’essaie aussi de ne pas me projeter directement dans l’avenir, en extrapolant sans garde-fou. (Je ne suis ni prophète, ni devin ;-)

Je trouve plus sage de suivre le chemin figuré dans le schéma ci-dessus :
- Détecter la situation nouvelle, l’élément perturbateur dans le présent…
- Me replonger dans le passé, dans l’histoire du livre et de son marché, pour essayer de retrouver traces de contextes similaires… En tirer les enseignements…
- Me projeter dans l’avenir, à court puis à moyen termes, pour conjuguer présent et futur à la lumière des enseignements du passé. En tirer des conclusions pratiques.