mercredi 28 avril 2010

Journée académique des enseignants documentalistes

J’ai eu le plaisir de participer hier, 27 avril 2010, à la Journée académique des enseignants documentalistes, organisée par le Rectorat de Poitiers, dans les locaux du Cned-Eifad sur le site du Futuroscope, et sur le thème (provocateur ;-) "Faut-il brûler les livres ?".
Ma conférence (suivie d’une table ronde avec Jean Sarzana et modérée par Mireille Lamouroux, responsable académique de la documentation au CRDP de Versailles) portait spécifiquement sur le sujet suivant : L’Avenir du Livre, avec ces deux questions en filigrane :
- Le livre papier est-il condamné ?
- Quelles sont les perspectives ouvertes ?
L’occasion pour moi d’exposer une nouvelle fois les mutations en cours, tant du livre et de son marché, que de la lecture, à quatre niveaux distincts, ainsi que les différents degrés d’influence des continuités et des ruptures générationnelles sur ces mutations. L’occasion aussi de mettre ces bouleversements en perspective dans une dimension transhistorique et de définir et d’exposer les apports de la prospective du livre et de l’édition.
Je pense avoir contribué à expliciter l’importance des enjeux et j’espère avoir éclairé l’auditoire (nombreux) sur les défis que nous avons tous à relever pour le devenir du livre et de la lecture au 21e siècle !